Quelles astuces pour créer un système d’arrosage automatique pour plantes d’intérieur avec des matériaux de récupération ?

Vous aimez les plantes, vous en avez dans chaque recoin de votre maison, mais vous ne les arrosez jamais assez ? Ou pire, vous les arrosez trop ? Les plantes d’intérieur ont besoin de juste ce qu’il faut d’eau pour prospérer. L’arrosage, c’est un peu leur repas. Elles ne doivent ni faire bombance, ni jeûner. Voici quelques astuces pour créer un système d’arrosage automatique pour vos plantes d’intérieur en utilisant des matériaux de récupération.

Le système d’arrosage par capillarité

Le système d’arrosage par capillarité est une solution simple et efficace pour maintenir vos plantes bien hydratées. Ce système tire parti de la capacité de l’eau à monter à travers un tuyau ou un autre matériau absorbant, grâce à la force de cohésion entre les molécules d’eau.

Cela peut vous intéresser : Comment préparer un marathon international tout en respectant votre rythme de vie professionnel?

Pour ce faire, vous aurez besoin d’un morceau de tissu absorbant (une vieille chaussette ou un morceau de drap fera l’affaire) et d’un pot. Placer une extrémité du tissu dans l’eau, l’autre extrémité étant enterrée dans la terre de votre pot. L’eau monte par le tissu pour atteindre les racines de la plante. Avec ce système, l’arrosage se fait de manière automatique et continue, évitant ainsi les excès ou les manques d’eau.

Utiliser une bouteille comme système d’arrosage automatique

La bouteille est un autre outil de récupération que vous pouvez utiliser pour un arrosage automatique efficace. Cela fonctionne mieux avec les bouteilles en plastique, mais une bouteille en verre peut également faire l’affaire.

A découvrir également : Comment orchestrer un programme de sensibilisation à l’économie circulaire dans les écoles primaires ?

Percez quelques trous dans le bouchon de la bouteille, remplissez la bouteille d’eau, revissez le bouchon et enfoncez la bouteille à l’envers dans le pot de la plante. L’eau s’écoulera lentement à travers les trous, créant un approvisionnement en eau régulier. Pour des plantes plus grandes, une bouteille de 2 litres peut être utilisée. Pour les petites plantes, une bouteille de 500 ml sera suffisante.

L’irrigation goutte à goutte avec un tuyau

Pour les jardiniers en herbe disposant de plusieurs pots à arroser, l’irrigation goutte à goutte avec un tuyau est une solution très pratique. Ce système utilise un réseau de tuyaux pour livrer de l’eau directement aux racines de chaque plante.

Vous aurez besoin d’un long tuyau, de pinces pour le fixer et d’une pompe pour faire circuler l’eau. Il suffit de percer des petits trous dans le tuyau à des endroits stratégiques, près de chaque pot, et de connecter ce tuyau à une source d’eau. La pompe permet de faire circuler l’eau à travers le tuyau, qui s’écoule ensuite goutte à goutte dans chaque pot.

Le potager d’intérieur avec réserve d’eau

Le potager d’intérieur avec réserve d’eau est une autre astuce pour l’arrosage automatique de vos plantes. Il s’agit d’un bac à deux niveaux avec une réserve d’eau en bas et un bac à plantes en haut. L’eau est absorbée par les plantes grâce à une mèche qui relie la réserve d’eau au substrat du bac à plantes.

Pour ce faire, vous aurez besoin de deux pots de tailles différentes, le plus grand servant de réserve d’eau et le plus petit hébergeant les plantes. Un morceau de tissu absorbant sert de mèche entre les deux. Ce système est particulièrement utile pour les plantes qui aiment l’humidité, car il maintient une hydratation constante.

Recycler l’eau de pluie

Enfin, vous pouvez également recycler l’eau de pluie pour arroser vos plantes d’intérieur. Non seulement c’est écologique, mais l’eau de pluie est également plus bénéfique pour vos plantes que l’eau du robinet, qui peut contenir du chlore et d’autres produits chimiques.

Pour collecter l’eau de pluie, vous pouvez utiliser de vieux seaux ou des bacs de rangement. Assurez-vous simplement de couvrir votre récipient pour éviter que des débris n’y tombent et ne contaminent l’eau. Vous pouvez ensuite utiliser cette eau pour remplir vos bouteilles d’arrosage automatique, ou l’intégrer à votre système d’irrigation.

En bref, avec un peu d’ingéniosité et de matériaux de récupération, vous pouvez créer des systèmes d’arrosage automatique efficaces et économiques pour vos plantes d’intérieur. Ces astuces vous permettront non seulement de gagner du temps, mais aussi de prendre soin de vos plantes d’une manière plus durable et respectueuse de l’environnement.

Le système d’arrosage avec une brique de terre cuite

Dans l’univers du jardinage, la terre cuite est connue pour ses propriétés absorbantes et sa capacité à maintenir l’humidité. C’est donc une option intéressante à considérer dans la création de votre système d’arrosage automatique.

Vous pouvez utiliser une ancienne poterie en terre cuite, qui n’est plus en état d’être utilisée pour sa fonction initiale, ou récupérer une brique de terre cuite. Il suffit de faire un trou assez large dans la partie supérieure de la brique pour y insérer un morceau de coton ou de laine qui servira de mèche. L’autre extrémité du cordon doit être immergée dans un réservoir d’eau.

Ainsi, l’eau est aspirée par capillarité par le cordon et est diffusée lentement dans la terre cuite qui maintient une certaine humidité. Placez votre plante à proximité, et ses racines viendront chercher l’eau dont elle a besoin. Ce système est particulièrement efficace pour les plantes qui aiment l’humidité constante sans être détrempées.

L’utilisation d’un récupérateur d’eau de pluie en combinaison avec un système d’arrosage goutte à goutte

Une autre solution écologique et économique pour un arrosage automatique est l’utilisation d’un récupérateur d’eau de pluie. C’est un excellent moyen de fournir à vos plantes une eau douce et naturelle, sans produits chimiques.

Pour ce faire, il vous suffit d’installer un récupérateur d’eau de pluie à l’extérieur de votre maison. Il peut s’agir d’un simple seau ou d’un système plus complexe avec un couvercle, un filtre et un robinet. Cette eau accumulée peut ensuite être utilisée pour alimenter votre système d’arrosage goutte à goutte, que vous pouvez créer avec un vieux tuyau d’arrosage.

Il vous suffit de percer des petits trous dans le tuyau à des endroits stratégiques correspondant à l’emplacement de vos plantes. Le tuyau d’arrosage est ensuite connecté à votre récupérateur d’eau de pluie et l’eau s’écoule lentement par les trous, hydratant ainsi vos plantes en continu.

Un tel système est particulièrement utile pendant vos durées d’absence, pour s’assurer que vos plantes reçoivent l’eau dont elles ont besoin. Toutefois, sachez que l’efficacité de ce système d’arrosage dépend des précipitations dans votre région.

Conclusion

En somme, l’arrosage automatique pour plantes d’intérieur n’est pas réservé à ceux qui ont un budget important ou un talent pour le bricolage. Avec un peu de créativité, des matériaux de récupération et une volonté d’être respectueux de l’environnement, vous pouvez créer des systèmes d’arrosage efficaces et adaptés à vos plantes.

Que ce soit la mise en place d’un système d’arrosage par capillarité à l’aide de tissu et d’un pot, l’utilisation d’une bouteille plastique perforée, l’installation d’un système d’irrigation goutte à goutte avec un tuyau, la création d’un potager d’intérieur avec réserve d’eau, le recyclage de l’eau de pluie, l’utilisation de briques en terre cuite ou encore la combinaison d’un récupérateur d’eau et d’un système goutte à goutte, toutes ces astuces vous permettront de prendre soin de vos plantes d’intérieur de manière optimale.

Alors, n’attendez plus et lancez-vous dans la réalisation de votre système d’arrosage automatique. Vos plantes vous en seront reconnaissantes et votre intérieur n’en sera que plus beau et verdoyant.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés