Sandrine Follère

A propos Atelier Sculpture Peinture Dessin Contact Partager/Share Page

"Des Gens"


Texte de Yves Charnet, poète et écrivain, sur son expérience de pose pour la série "Des Gens"

Le moulin à têtes

5 août 2010, 16 heures. Je suis à ma place. Celle de la première fois, sur le coin de table en bois clair. J’étais en retard. Comme d’habitude. J’aime beaucoup la chanson. Dans toutes les versions d’Elvis. J’aime beaucoup le retard. Le décalage. L’autre côté des choses. Sandrine a choisi l’autre côté des gens. L’autre côté de n’importe qui. Les premiers venus dans la lumière de l’atelier. N’importe quel âge, race, sexe, idée dans la tête, trou, chimère & autres calculs. Ce qui vient. Ou pas. Donc des gens sont venus. Par Facebook, la plupart. Comme moi. Ils ne savaient pas. Comme moi. L’ignorance est un métier. Le quand, le comment, le pourquoi ? Il n’y a jamais de pourquoi. En art, dans la vie. Le reste, je ne sais pas. Je ne suis un spécialiste de rien. Professionnel d’aucune profession. Sandrine sait. Palette au poing. La vie, tout un art. L’art, toute une vie. Elle ne sort pas de ce cercle. De sa cage. Sa rage tout en douceur. En rondeur.
Donc c’est nous qui faisons effraction. Dans son intimité créatrice. Apportons l’eau de nos gueules à son moulin à portraits. Son moulin à têtes. Chut ! C’est déjà fini. Ça dure combien de temps, une heure trente ? Moi c’était moins. En retard, comme d’habitude. Vous connaissez la chanson My way. Ecoutez la dans la version live du concert d’Aloha. L’autre de moi me regarde. Mon double de papier. C’est le premier portrait qu’on fait de moi. Une artiste comme Sandrine. On est sa propre énigme. Qui suis-je ? Il faut qu’un(e) autre nous le dise. Sandrine Follère. La preuve par 365. Dont l’inconnu qui se prend pour moi. Barbe, lunettes & des yeux de clown triste. Un regard de type pas d’ici. Type jamais là. Un parmi les autres. Enfin. Une pièce unique dans cette collection d’humanité dans tous ses éclats. Un point de comparaison sur 365. A chacun sa façon d’être son propre sphinx. Pris au je(u). Il y a des mégots dans un cendrier. De la folie dans l’air.

Yves Charnet



Textes de personnalités ayant posé pour la série

Yves Charnet

Hélène Duffau

Daniel Welser-Lang

Erwane Monthubert

Joël Echevarria

Frédérique Martin